Accueil | Présentation | Le Port de Dinan | Les Menus | Plan d'accès | Contact  





Le port de Dinan 


C'est au quartier du port, en contre bas, que Dinan doit sa naissance.
A cet endroit se trouve le point de jonction entre la rance fluviale qui descend au cœur de la Bretagne en prenant sa source dans les côtes d'Armor et la Rance maritime qui traverse la vallée du même nom pour aller se jeter dans la mer à l'embouchure de Saint-Malo.

Là, dès les premiers siècles de notre ère, existait un gué qu'empruntèrent sûrement Romain, Breton émigré qui au IXe siècle fondèrent en amont de la rivière le prieuré de Léon.

Mais au siècle suivant les normands dans une fureur impitoyable envahissent la région, brûlent, pillent, massacrent tout.
Quand ils se retirent, en 939, il ne reste plus qu'épaves et ruines, il faut tout reconstruire.

Juste après l'an mil, près du gué fréquenté par les paysans et le marchands s'élève un prieuré bénédictin, qui abrite un hôpital et un abri de chevaux, tandis qu'au sommet de la colline se dresse la forteresse des seigneurs de Dinan.



La sécurité, l'activité économique qu'ils donnent à Dinan attire Artisans et Commerçants.
Le petit pont qui enjambait la Rance à cet endroit canalisait tout se trafic, entre la France et la Bretagne.

Le vieux pont en pierre qui fait tout le charme du petit port à presque entièrement changé d'aspect en 1923. Il comportait auparavant 3 arches dont l'une en bois, était relevée pour permettre le passage de nombreuses embarcations circulant entre l'intérieur du pays et la mer. Les gabares transportaient surtout le bois, les péniches étaient chargées de sables, mais nombres de bateaux permettaient d'exporter les toiles qui était le fruit de l'artisanat le plus important de la ville ; environ 1500 tisserands en faisaient encore la principale richesse au début du 19eme siècle.


 

9, rue du Quai - 22100 DINAN - tél.02 96 87 57 51- restobongrain@gmail.com